Afin de faciliter votre navigation et vous proposer des offres adaptées, notre site utilise des cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page sur le respect de la vie privée. Fermer

Nous suivre

Paroles d'expert MIEUX COMPRENDRE L'IMMOBILIER NEUF

Edition du 05/04/2017

Top 5 des meilleurs conseils pour monter son dossier de prêt immobilier

dossier de prêt immobilier
Plus de la moitié des emprunteurs en 2016 chez Immoprêt n'avait pas d'apport personnel, ce n'est donc pas un risque de refus de son prêt immobilier.

Tags crédit immobilier, prêt immobilier, courtier immobilier

Découvrez quels sont les conseils à suivre pour monter son dossier de prêt immobilier et ainsi obtenir le meilleur taux possible ? Top 5 des meilleurs conseils pour emprunteur !

Même si les taux d’intérêt sont plutôt attractifs dernièrement, il est nécessaire de « montrer patte blanche » aux banques pour obtenir le meilleur crédit immobilier possible. Pour cela, voilà le top 5 des meilleurs conseils pour monter son dossier de prêt.

1 – Avoir une bonne tenue de compte


Il est conseillé d'avoir un compte « propre », c'est-à-dire de pouvoir fournir des relevés bancaires qui montrent le bon profil financier de l'emprunteur. Il est préférable de ne pas avoir de découvert mais aussi de faire attention à la nature des dépenses. « Il faut être vigilant à la nature des dépenses, par exemple les prélèvements pour les jeux en ligne ne sont pas les bienvenus », explique Jauffrey Ianszen, du courtier Immoprêt.
 

2 – Avoir une situation professionnelle stable


Il ne faut pas se le cacher, il est quasiment impossible aujourd'hui d'emprunter en CDD, Contrat à Durée Déterminée, et difficile en tant qu'intérimaire. En effet, le futur acquéreur peut acheter en travaillant en intérim mais doit travailler depuis plus de 3 ans et dans le même secteur d'activité, ne pas avoir d'interruption de contrat sur cette période, et il devra avoir de quoi couvrir les frais de notaire. Les revenus de l’intérimaire seront alors pris en compte à hauteur de 70 % uniquement.
Clairement, les banques favorisent les CDI, Contrat à Durée Indéterminé, car ils sont gages de sécurité. Si le futur acquéreur achète seul, il devra être en CDI pour que son dossier soit accepté et si c'est un jeune couple, au moins l'un des deux devra également être en CDI.

Simulation pour acheter en travaillant en intérim
Un couple de Lillois de 28 ans, dont l’un des deux travaille en intérim, avec des revenus mensuels pris en compte de 2 840 €, a une capacité d’emprunt de 937 €, soit avec un taux de 1.65 % sur 20 ans, un budget de 191 429 €, hors frais de notaire, selon les calculs du courtier Immoprêt.

3 -  Avoir un minimum de 10 % d'apport personnel ; mais pas obligatoirement !


Les banques sont de plus en plus frileuses face aux emprunteurs à qui elles demandent généralement 10 % d'apport. Le prêt sans apport, c'est-à-dire à 110 %, signifie que l'achat et les frais annexes : frais de notaires, de garantie et de dossier, sont complètement financés par le crédit.
Le courtier Immoprêt soutient que même s’il est plus difficile à obtenir ces dernières années, l'emprunt sans apport reste possible pour une grande partie des Français. En effet, sur 8 605 dossiers traités par Immoprêt en ce début d'année 2017, 56,98 % sont des demandes sans apport. Une tendance qui se confirme dernièrement avec en 2016, sur 40 614 dossiers, 58,63 % de demandes sans apport, contre 60,58 % en 2015 sur 27 340 dossiers traités. « Ce chiffre montre que plus de la moitié de nos clients n'ont pas d'apport mais peuvent tout de même accéder à la propriété », déclare Jauffrey Ianszen.

Simulation de prêt avec ou sans apport

Un primo-accédant souhaite connaître sa capacité d'emprunt et ne souhaite pas dépasser 660 € de mensualité. S'il a un apport des frais (notaire, agence et garantie) de 18 000 €, il peut avoir un prêt de 155 000 € sur 25 ans, avec un taux à 1.95 % (hors assurance). S'il n'a pas d'apport, il peut avoir un prêt de 135 000 € sur 25 ans, car les conditions seront alors de 2.25% (hors assurance).


4 – Réduire au maximum sa durée du prêt


Le risque que prend la banque augmente avec la durée de l'emprunt qu'elle accorde. Il est bien vu de diminuer au maximum la durée de son prêt dans la limite de son endettement (33 %). Une solution d'autant plus intéressante que cette réduction de durée peut s'accompagner d'une baisse de taux. Dans ce cas, la durée de remboursement sera plus courte ou votre mensualité de remboursement sera moins élevée. Par conséquent, cela réduira fortement le coût total de votre crédit immobilier.

5 – Se tourner vers un courtier immobilier


Plutôt que de faire la tournée des banques, sans forcément de réussite, passer par un courtier est un gain de temps. En effet, le courtier, qui a un devoir de conseil, consulte plusieurs établissements bancaires pour trouver la meilleure offre pour les emprunteurs en tenant compte de leur situation financière et de leur dossier de crédit. De plus, le courtier bénéficie de grilles de taux négociées, liées à son volume d'affaires.

En savoir plus :

Obtenir gratuitement une offre de crédit immobilier

« Article précédent

Partager sur :

Immobilier neuf
en France

carte programmes neufs France Immobilier neuf Centre Immobilier neuf Limousin Immobilier neuf Auvergne Immobilier neuf Bourgogne Immobilier neuf Ile-de-France Immobilier neuf Picardie Immobilier neuf Nord pas de Calais Immobilier neuf Haute Normandie Immobilier neuf Champagne Ardenne Immobilier neuf Lorraine Immobilier neuf Alsace Immobilier neuf Franche-Comté Immobilier neuf Rhônes-Alpes Immobilier neuf Provence-Alpes-Côte-d'Azur Immobilier neuf Languedoc-Roussillon Immobilier neuf Midi-Pyrénées Immobilier neuf Aquitaine Poitou Charentes Immobilier neuf Pays de la Loire Immobilier neuf Basse Normandie Immobilier neuf Corse Immobilier neuf Bretagne Immobilier neuf Dom-Tom

Sélectionnez la région que vous souhaitez consulter

Programmes déjà vus

bot