Afin de faciliter votre navigation et vous proposer des offres adaptées, notre site utilise des cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page sur le respect de la vie privée. Fermer

Actualités IMMOBILIER NEUF

Edition du 06/03/2019

Taux d’intérêt record pour les meilleurs profils d’emprunteurs

taux crédit immobilier record
Les taux d'intérêt réservés aux meilleurs profils d'emprunteurs ont atteint un niveau historiquement bas, selon le courtier Empruntis. © Fotolia

Tags crédit immobilier, prêt immobilier, taux d'intérêt, Empruntis, Crédit Logement, record

Historique, le niveau des taux d’intérêt est historique pour les meilleurs profils d’emprunteurs, selon le courtier en crédit immobilier, Empruntis. Une tendance confirmée par l’observatoire Crédit Logement.

Du jamais vu, voilà comment qualifier le niveau des taux d’intérêt des crédits immobiliers en ce mois de mars pour les meilleurs profils d’emprunteurs. 0,20 % sur 7 ans, 0,80 % sur 15 ans ou encore 1 % sur 20 ans... ce sont les taux mini relevés par le courtier Empruntis, d’après les derniers barèmes envoyés par les établissement bancaires.

Emprunter ou renégocier, tout est possible !


Dans le détail, tous les taux mini, ceux dont profitent les meilleurs profils d'emprunteurs, sont en baisse en ce début du mois de mars. Ces baisses sont comprises entre 5 centimes pour le taux sur 30 ans jusqu’à 25 centimes pour le taux sur 15 ans. Des baisses pour atteindre des records sur les taux mini grâce aux nouveaux barèmes transmis par plusieurs banques. Si certains barèmes restent stables, d’autres, nombreux, offrent des baisses non négligeables.
Des baisses qui concernent les taux moyens. Ainsi, on peut emprunteur à 1.30 % sur 15 ans et 1.55 % sur 20 ans en moyenne.
« Nous avons battu un nouveau record ! », note Cécile Roquelaure, directrice de la communication et des études d'Empruntis. « C'est la première fois que nous voyons des taux mini barèmes aussi bas. 0,20 % sur 7 ans : c'est plus que jamais le moment d'emprunter ».
C’est aussi le moment de renégocier, ajoute le courtier. En effet, « ceux qui avaient déjà renégocié durant ces dernières années peuvent peut-être à nouveau le renégocier. Pour mémoire, à l'automne 2016 lorsque nous avons annoncé les planchers historiques atteints, les taux mini affichés étaient de 0,90 % sur 15 ans et 1,08 % sur 20 ans. Aujourd'hui, ils sont de 0,80 % sur 15 ans et 1 % sur 20 ans ! ».
A cela, s’ajoutent des différences de politiques qui accroissent les écarts entre les banques. « De bonnes raisons de les mettre en concurrence car parfois celles moins bien placées consentent des décotes incroyables qui peuvent les mettre en pole position, notamment lorsqu'il s'agit de profils qu'elles souhaitent conquérir : jeunes à profils évolutifs, professions libérales... », précise Cécile Roquelaure.
La directrice des études du courtier Empruntis est d’ailleurs très optimiste pour la suite du printemps de l’immobilier : « rien ne présage une hausse des taux dans les prochaines semaines. Les OAT, un des indicateurs de l'évolution des taux, sont stables voire en légère baisse sur le mois précédent. Dans ce contexte, les banques, aux objectifs élevés, vont maintenir leurs politiques commerciales conquérantes », conclut Cécile Roquelaure.

Des taux réels négatifs depuis 9 mois consécutifs


Une dynamique confirmée par l’observatoire Crédit Logement qui, dans son dernier baromètre, a noté la poursuite de la stabilité des taux des crédits immobiliers à un bas niveau, comme depuis un an. Au terme du mois de février, les taux des prêts immobiliers se sont établis en moyenne à 1.44 %, contre 1.45 % en janvier 2019. Une « évolution remarquable depuis le printemps 2018 », avec du coup, des taux d’intérêt réels négatifs, c’est-à-dire si l’on compte le niveau d’inflation, pour le neuvième mois consécutif, décrivant une situation inédite depuis 1974.
L’augmentation des durées des crédits immobiliers accordés et la baisse de l’exigence pour le niveau de l’apport personnel dessinent également « un paysage jamais observé par le passé : l’accès aux crédits immobiliers n’a jamais été rendu aussi facile par les établissements bancaires », analyse le Crédit Logement. « Cette situation est devenue possible grâce aux conditions de financement et de refinancement de la production qui prévalent, alors que la concurrence entre les établissements de crédit reste vive ». Concurrence vive et faible coût de l’argent, voilà de quoi produire un contexte exceptionnel pour le marché du crédit immobilier.Par Céline Coletto

En savoir plus :

Obtenir gratuitement et sans engagement une offre d'emprunt immobilier
Actualité suivante »
« Actualité précédente

Partager sur :

Immobilier neuf en France

carte programmes neufs France Immobilier neuf Centre Immobilier neuf Limousin Immobilier neuf Auvergne Immobilier neuf Bourgogne Immobilier neuf Ile-de-France Immobilier neuf Picardie Immobilier neuf Nord pas de Calais Immobilier neuf Haute Normandie Immobilier neuf Champagne Ardenne Immobilier neuf Lorraine Immobilier neuf Alsace Immobilier neuf Franche-Comté Immobilier neuf Rhônes-Alpes Immobilier neuf Provence-Alpes-Côte-d'Azur Immobilier neuf Languedoc-Roussillon Immobilier neuf Midi-Pyrénées Immobilier neuf Aquitaine Poitou Charentes Immobilier neuf Pays de la Loire Immobilier neuf Basse Normandie Immobilier neuf Corse Immobilier neuf Bretagne Immobilier neuf Dom-Tom

Sélectionnez la région que vous souhaitez consulter

Programmes déjà vus

bot