Afin de faciliter votre navigation et vous proposer des offres adaptées, notre site utilise des cookies. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre page sur le respect de la vie privée. Fermer

Nous suivre

Actualités IMMOBILIER NEUF

Edition du 05/10/2017

Crédit immobilier : qui n’aura plus droit à son PTZ en 2018 ?

bénéficiaire PTZ 2018
23 % des bénéficiaires du PTZ en 2017 en seraient exclus en 2018, compte-tenu des annonces sur la "Stratégie Logement" du gouvernement.

Tags crédit immobilier, PTZ 2018, Empruntis

Serez-vous exclus des bénéficiaires du PTZ à compter du 1er janvier 2018, compte-tenu des annonces de recentrage du dispositif faites par le gouvernement dans le cadre de sa « Stratégie Logement » ?

Alors que les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont tendance à baisser pour le deuxième mois consécutif, les réformes annoncées du PTZ en 2018 annoncent pourtant moins d’acquéreurs dans les mois à venir. En effet, selon le courtier en crédit, Empruntis.com, jusqu’à un quart des bénéficiaires du Prêt à Taux Zéro pourrait en être exclu l’an prochain.
Pour rappel, le ministère de la Cohésion des territoires a annoncé, il y a quelques jours, sa « Stratégie Logement » pour le quinquennat.

Lire aussi - Stratégie Logement : les deux mesures phares du gouvernement

Une stratégie qui prévoit de revoir les modalités du Prêt à Taux Zéro de soutien à l’acquisition d’un premier logement pour les ménages modestes et classes moyennes. Ce prêt aidé, sans intérêt, garanti par l’Etat, sera supprimé dans les zones A, A bis et B1 en ce qui concerne l'immobilier ancien. Pour le PTZ dans l’immobilier neuf, il sera limité à 20 % de quotité en zone B2 pendant un an et supprimé totalement en C, les zones dites rurales et détendues. En revanche, il devrait conserver sa quotité de 40 % sur les zones tendues pour l’achat d’un logement neuf durant les quatre prochaines années.

Jusqu’à un quart des bénéficiaires du PTZ exclus en 2018 ?


Selon les calculs du courtier Empruntis, d’après les demandes de financement effectuées sur les 8 premiers mois de 2017, avec promesses de vente signées, cela signifie que 23 % des bénéficiaires au Prêt à Taux Zéro du 1er janvier au 31 août 2017 n'y auraient pas eu droit. Plus précisément, 19 % de primo-accédants en zone C n'en auraient pas bénéficié pour l'achat d'un bien immobilier neuf, soit 60 825 € de financement. Une suppression du PTZ ancien en zones tendues représenterait un manque de financement moyen de 44 000 € pour les primo-accédants concernés, soit plus d’un tiers de ménages privés en 2017.
A noter tout de même que plus de trois-quarts des bénéficiaires du PTZ restent éligibles au dispositif pour devenir propriétaire pour la première fois.
D'ailleurs, avant même l’annonce de cette « Stratégie Logement » et du recentrage du PTZ sur les zones tendues dans l’immobilier, l'évolution quasi globale à la hausse des prix de l'immobilier, cumulée à celles des taux, avait déjà entrainé une baisse de 12 % des intentionnistes au troisième trimestre comparé au deuxième trimestre 2017.
Toujours d’après les chiffres du courtier, ce sont déjà 17 % d'intentionnistes primo-accédants en moins. Empruntis note que la tendance est générale puisque les intentions d’achat chez les secundo-accédants a aussi reculé de 26 %, recul également chez les investisseurs locatifs de 6 %.

Des banques très actives en 2018 pour le crédit immobilier ?


Face à ce recul observé des intentions d’achat, les établissements bancaires se préparent déjà pour les mois à venir. En effet, le courtier Empruntis note que pour le deuxième mois consécutif des barèmes de taux sont à la baisse. Même si « la majorité de ces baisses concerne des banques qui étaient mal positionnées, ou qui se positionnent déjà pour l'année prochaine », cela montre clairement, selon Empruntis, l'objectif de préparer l’avenir.
Dans le baromètre des taux d’Empruntis, on note plusieurs taux moyens en baisse : 1.55 % sur 15 ans, 1.95 % sur 25 ans, alors que cela stagne sur 20 ans : 1.80 %. Les baisses sont même plus significatives sur les taux mini qui profitent aux meilleurs profils d’emprunteurs : « bon nombre d'établissements sont toujours en quête de « beaux dossiers » et présentent à ces emprunteurs de grosses décotes sur les taux », révèle  Cécile Roquelaure d’Empruntis. D’où cette prévision pour l'avenir : « l'année 2018 devrait être synonyme d'un marché très compétitif. Les banques étant de plus en plus attentives à la qualité des dossiers qu'elles reçoivent ». D’autant si les acquéreurs sont moins nombreux qu’en 2017 faute de dispositif de soutien à l’acquisition.

En savoir plus :

Obtenir dès à présent une offre de prêt immobilier
Actualité suivante »
« Actualité précédente

Partager sur :

Immobilier neuf
en France

carte programmes neufs France Immobilier neuf Centre Immobilier neuf Limousin Immobilier neuf Auvergne Immobilier neuf Bourgogne Immobilier neuf Ile-de-France Immobilier neuf Picardie Immobilier neuf Nord pas de Calais Immobilier neuf Haute Normandie Immobilier neuf Champagne Ardenne Immobilier neuf Lorraine Immobilier neuf Alsace Immobilier neuf Franche-Comté Immobilier neuf Rhônes-Alpes Immobilier neuf Provence-Alpes-Côte-d'Azur Immobilier neuf Languedoc-Roussillon Immobilier neuf Midi-Pyrénées Immobilier neuf Aquitaine Poitou Charentes Immobilier neuf Pays de la Loire Immobilier neuf Basse Normandie Immobilier neuf Corse Immobilier neuf Bretagne Immobilier neuf Dom-Tom

Sélectionnez la région que vous souhaitez consulter

Programmes déjà vus

bot